Voici les questions les plus souvent posées au département RH

Quelles questions pose-t-on le plus souvent au département RH ? Et comment y répondre efficacement en tant que collaborateur-trice RH ?


20.08.2020

En tant que département RH, vous êtes le point de contact pour tous les collaborateurs. Ils s’adressent à vous aux moments où ils sont confrontés à des décisions importantes. Il est d’autant plus important d’offrir une réponse claire à chaque question, ou de pouvoir renvoyer la personne là où elle la trouvera. Mais à quelles questions vous attendre ? Faut-il répondre individuellement à chaque question ? Ou existe-t-il des solutions plus efficaces ? Nous avons posé ces questions à Karina Volkhemer. Après avoir accumulé des années d’expérience RH au niveau international, elle est aujourd’hui gestionnaire RH chez StepStone Belgium. Sa conclusion : communication avant tout !

Table des matières : 

 

Questions sur les congés

Les questions que le personnel pose le plus souvent ont trait aux différentes formes de congé. Congés thématiques, congé de maternité, congé parental, crédit-temps, droits en termes de vacances, jours de vacances, (re)calcul des pécules de vacances…

« En tant que collaborateur ou collaboratrice RH, il vous faudra donc approfondir votre connaissance des différents régimes de congé, et bien vous tenir au courant des changements. Publier les infos générales autour des congés sur votre intranet est un must. Vous permettez ainsi aux gens de bien s’informer avant de s’adresser à vous avec des questions concrètes sur leur situation personnelle », recommande Karina Volkhemer.

 

Questions sur les entretiens d’évaluation

Les entretiens d’évaluation annuels approchent ? Attendez-vous à des questions sur ce sujet au service RH. Bien souvent, les collaborateurs demandent des clarifications sur le système d’évaluation et les conséquences des évaluations.

« Présenter proactivement le système d’évaluation à tous les collaborateurs est une bonne idée », suggère Volkhemer. « Et il ne faut pas hésiter à répéter ces infos – au moment où les entretiens approchent, par exemple. Expliquez bien comment vous évaluez et pourquoi. Par ailleurs, prévoyez des formations pour les managers. Ils doivent connaître le système d’évaluation sur le bout des doigts et apprendre comment évaluer correctement leur équipe. »

 

Questions de collaborateurs internationaux

Votre entreprise compte des collaborateurs internationaux qui viennent vivre et travailler en Belgique ? Apprenez-en plus sur la législation en matière de permis de travail. Par ailleurs, n’hésitez pas à concocter un dossier informatif à destination de ces nouveaux résidents, pour leur expliquer le système de sécurité sociale, celui des soins de santé et la fiscalité en Belgique. Sans oublier de leur indiquer où ils peuvent s’adresser s’ils ont des questions spécifiques sur ces thèmes.

 

Questions au cours de l’onboarding

Pendant la période d’onboarding, vous montrez à vos nouveaux collaborateurs ce que votre entreprise veut représenter, et la valeur que vous accordez à vos collaborateurs. Au cours de l’entretien d’embauche, les candidats posent souvent des questions sur la culture d’entreprise, mais aussi sur sa stratégie et le rôle que sont censés jouer les collaborateurs dans l’atteinte des objectifs de l’entreprise.

« L’employer branding en apprend déjà un peu plus sur l’entreprise aux nouveaux collaborateurs, mais c’est pendant l’onboarding que se forme la véritable ‘première impression’ », confirme Volkhemer. « Mettez un place un parcours attrayant, qui plonge votre nouvelle recrue dans l’univers de l’organisation : son département, son équipe et le contenu de la fonction. Sans oublier un aperçu de l’histoire, de l’évolution de l’entreprise, du système de management et des potentielles carrières, autant d’éléments qui doivent figurer dans votre onboarding. Un bon parcours d’onboarding donne des collaborateurs engagés et réduit la rotation du personnel. »

 

Questions sur le télétravail

Quand le télétravail n’est pas encore structurel au sein de l’organisation, c’est un thème souvent abordé par les collaborateurs. Si la demande de télétravail se fait vraiment sentir, vous pouvez, en tant que service RH, faire passer le message au management.

« Certaines firmes ne se montrent pas très enthousiastes vis-à-vis du télétravail. Elles argumentent que des équipes censées créer quelque chose ensemble doivent se côtoyer physiquement. Et ce n’est pas faux », admet Volkhemer. « Mais on peut se demander ce qu’il advient de la motivation et de la concentration de vos collaborateurs, quand ils peinent tant à combiner les trajets, le travail et la vie de famille. Quand les gens trouvent un bon équilibre entre travail et vie privée, ils sont beaucoup moins stressés. Intégrer structurellement le télétravail est donc à recommander. Et ce n’est pas nécessairement au détriment d’un bon travail d’équipe. »

 

Questions sur le chômage temporaire lié au coronavirus

En raison de la crise du coronavirus, de nombreuses entreprises se sont vues obligées de mettre temporairement au chômage (une partie de) leur personnel. Cette situation incertaine n’a pas manqué de submerger tous les services RH de questions.

« Pour bien gérer une situation de crise comme celle-ci, le mot-clé est : communication », affirme Volkhemer. « De notre côté, nous avons présenté au personnel nos actions à venir, ce qu’elles impliquent pour eux et pourquoi nous avons pris ces mesures. En outre, nous avons élaboré un Q&A détaillé qui a beaucoup été consulté. Bien entendu, nous avons également consacré du temps à détailler la situation personnelle de chacun-e.

À chaque changement important – comme le retour au bureau, par exemple – nous avons toujours préparé une présentation diffusée par nos services. Les plus petites actualités ont été transmises en détail aux supérieurs hiérarchiques. Ceux-ci les ont ensuite partagés à leurs équipes, lors des briefings quotidiens. Pour les managers, les RH ont prévu des infos et directives séparées, afin de les aider à gérer leur équipe à distance. Nous avons également veillé à ce qu’aucun collaborateur ne se sente isolé. Et là aussi, une communication claire et qualitative s’est toujours avérée la bonne solution », conclut Volkhemer.

Recevez notre newsletter remplie de conseils

Vous voulez rester informé des derniers conseils de carrière ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine des conseils pour votre carrière.

Les offres d'emploi les plus récentes

Recevez notre newsletter remplie de conseils

Vous voulez rester informé des derniers conseils de carrière ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine des conseils pour votre carrière.