Presque la moitié des managers belges n’aiment pas être chef


12.11.2019

Étonnamment, 46 % des managers belges indiquent qu’ils/elles n’aiment pas être chefs. Il s’avère également que pas moins de 40 % d’entre eux/elles n’ont jamais suivi de formation en management.

C’est ce qui ressort d’une enquête menée par le site d’emploi StepStone auprès de 4422 employé(e)s belges et 1307 managers qui vise à définir et à comprendre les rapports entre les deux groupes.

 

4 managers belges sur 10 n’ont jamais suivi de formation

Interrogé(e)s sur leur formation, il apparaît que 40 % des managers belges n’ont jamais suivi de formation en gestion.

Pour les 60 % restants qui ont bénéficié d’une formation, StepStone leur a demandé si elle leur semblait pertinente ou non. Parmi les candidat(e)s interrogé(e)s ayant suivi une formation, 48 % d’entre eux/elles estiment que leur formation en management n’était pas pertinente.

StepStone a également vérifié quand la formation a eu lieu pour les 60 % qui en ont bénéficié. Plus d’un tiers d’entre eux/elles ont reçu une formation avant ou peu de temps après leur entrée en fonction en tant que manager, tandis que 14 % ont dû attendre plus d’un an.

9 % d’entre eux/elles ont dû attendre leur entrée en fonction en tant que manager dans une nouvelle entreprise. Il n’y avait pas de différences significatives entre les managers néerlandophones et francophones.

Le côté positif est que plus d’un quart d’entre eux/elles reçoivent régulièrement des sessions de formation de leur employeur (26 %) quelle que soit la date de leur première formation de manager. On peut supposer que le fait de devenir manager a un impact majeur sur la vie du/de la manager, mais également sur celle de l’employé(e). La formation en management peut aider à soulager le stress et l’anxiété potentielle qui peuvent découler de cette fonction.

Seulement la moitié des managers aiment être chefs.

Bien qu’on en discute peu et que cela puisse être considéré comme un tabou potentiel, il est important de se sentir bien et confiant dans l’exercice d’une fonction de manager. Au cours de l’enquête, StepStone a examiné ce que les managers belges pensent de leur emploi. Il s’avère que

  • seulement 54 % des managers belges aiment être chefs.

Ne pas aimer son poste pourrait bien sûr entraîner des conséquences plus graves. Parmi les résultats, il a été constaté que :

  • 14 % des managers font régulièrement des cauchemars concernant les employé(e)s.
  • 11 % des managers ont déjà démissionné à cause d’un(e) employé(e).
  • 6 % des managers ont déjà demandé de l’aide en matière de santé mentale.

Toutefois, 62 % d’entre eux/elles ont répondu positivement qu’ils avaient désigné (au moins) une fois quelqu’un pour une promotion et 10 % des managers belges ont précisé qu’ils ou elles avaient déjà fait l’éloge de leurs employé(e)s sur les médias sociaux.

 

La plupart des managers belges ont embauché du personnel sans avoir reçu de formation en recrutement

Pas moins de 93 % des managers ont déjà embauché quelqu’un. Toutefois, 72 % des managers interrogé(e)s n’ont reçu aucune formation à cet égard.

C’est pourquoi ils ou elles comptaient avant tout sur leur propre expérience pour recruter de nouveaux candidats. Les 28 % restants qui ont pu bénéficier d’une formation en recrutement se sentaient (suffisamment) préparés à leur rôle crucial dans l’entretien d’embauche.

 

Méthodologie

StepStone a effectué ce sondage en octobre 2019. Nos analystes ont analysé les données pour s’assurer que la représentation et la validité des réponses des répondants sont exactes.

Au total, 5729 personnes ont répondu à l’enquête en néerlandais, en français et en anglais, dont 4422 employé(e)s et 1307 managers.

Des questions ? Contactez :
Virginie Nazon ou Killian Cramers
+32 475 37 46 41 ou +32 2 209 97 44
killian.cramers@stepstone.be