Votre recherche dans un rayon de 30 km de Luxembourg (province) a généré 71 résultats
  • 1 sur 3
  • 1 sur 3
Luxembourg : L'influence Belge et française

L'histoire de la Province de Luxembourg ne commence réellement qu'à l'époque de l'invasion romaine. Les dirigeants font de ce territoire un axe stratégique reliant plusieurs colonies. L'évolution se poursuit à la période mérovingienne et durant le Moyen-âge jusqu'à son intégration dans la Confédération Germanique au XIXe siècle. Les frontières que l'on connaît aujourd'hui ne seront établies que lors de l'indépendance de la Belgique en 1831.



La Province de Luxembourg est appelée "Luxembourg belge" pour différentes raisons. Premièrement, elle se situe au sud de la Belgique et partage des frontières à l'est avec le Grand Duché du Luxembourg. Deuxièmement, elle est placée sous l'égide de la région Wallonne qui abrite notamment Namur et Liège. De par sa proximité avec la France, elle bénéficie d'une situation géographique idéale pour le commerce et les affaires. Malgré l'influence de différentes cultures, la province de Luxembourg a su garder une identité propre et mise encore aujourd'hui sur différentes politiques visant à développer le territoire. Sa stratégie économique prend en compte sa position au carrefour de l'Europe mais aussi sa superficie (plus de 4400 km2), sa population de près de 276 000 habitants en constante progression depuis le début du siècle et ses infrastructures parfaitement adaptées aux nouvelles technologies. La province est gérée en tenant compte des atouts des cinq arrondissements administratifs : Arlon, Bastogne, Marche-en-Famenne, Neufchâteau et Virton.



Luxembourg et la politique de l'emploi



L'emploi est l'affaire de structures propres à la région sur l'initiative de partenaires sociaux locaux. Ces structures, appelées CSEF ( Comités Subrégionaux de l'Emploi et de la Formation) coordonnent les politiques de l'emploi et de la formation en restant toujours autonomes par-rapport aux entités régionales. Les problèmes ressentis au niveau local sont gérés dans le fond et dans la forme, d'où un taux de chômage plus faible que dans la région Wallonne et une dynamique présente dans tous les secteurs d'activité.


Si l'on s'en réfère aux statistiques, le nombre d'actifs est d'environ 160 000. La province enregistre un pourcentage de demandeurs d'emploi en baisse (soit 10.42% en juillet 2014 contre 11.47% en juillet 2010). Elle compte environ 76 000 emplois salariés et 22 000 indépendants. En parallèle, elle accueille près de 28 000 frontaliers venus travailler principalement dans le secteur secondaire et le secteur tertiaire. Son principal atout est son environnement propice à la création d'entreprise. D'ailleurs, des zones équipées et parfaitement aménagées sont à disposition de ceux qui souhaitent se lancer sachant que diverses aides sont accordées aux créateurs d'entreprise (issues notamment du Fonds Social Européen). Plusieurs bassins d'emploi se distinguent :



  • Arlon (le plus développé)
  • Liège
  • Bastogne
  • Libramont
  • Marche-en-Famenne


  • Les secteurs en progression



    La province de Luxembourg compte des multinationales de renom comme L'Oréal ou Ferrero. Pourtant, la particularité de cette province de Belgique est son nombre impressionnant de petites entreprises parfaitement insérées au tissu économique. Employant plusieurs salariés (5 et plus), ces TPE et PME contribuent à la prospérité du territoire. Elles évoluent dans différents secteurs d'activité dont les principaux sont l'agroalimentaire, le secteur médical et la biotechnologie, l'énergie, le bâtiment et ses filières (le bois et ses 700 entreprises, l'environnement et l'énergie durable...), la logistique et dans une moindre mesure l’industrie aérospatiale. Comme partout en Europe, le secteur des services connaît un véritable essor : sa part relative dans le marché de l'emploi est de 49.7%. Quant au tourisme , il reste un pôle d'activité non négligeable grâce à différents aspects intimement liés à l'histoire et à l'art de vivre : le patrimoine naturel (la région est idéale pour les randonnées et les sports de plein air) et bâti (églises, abbayes, châteaux...) bien-entendu mais aussi le folklore et la gastronomie. Il emploie plus de 1200 personnes. Moins convoitée, l'agriculture est pourtant porteuse de projets : plus de 4000 personnes travaillent dans le secteur primaire avec comme spécialité l'élevage bovin. L'emploi est une des préoccupations majeures des acteurs économiques qui privilégient une économie sociale basée sur le bien-être des personnes plutôt que sur l'augmentation du chiffre d'affaires. Le taux d'emploi des hommes et des femmes tend d'ailleurs à se stabiliser avec 56, 7% pour le premier groupe et 52,1% pour le second.


    A méditer : malgré les efforts réalisés, plus de 28 000 résidents de la province passent la frontière pour travailler au sein du Grand-Duché de Luxembourg.


    N’hésitez pas à consulter nos offres d’emploi pour non seulement la province du Luxembourg mais également nos offres d'emploi pour la Belgique