20 résultats pour

Horeca, Tourisme Jobs à Bruxelles

dans rayon 30 km
  • Horeca, Tourisme
  • Bruxelles
Région
Régime de travail
  • 1 sur 1
  • 1 sur 1
Le secteur de l'Horeca et du tourisme à Bruxelles

L’Horeca est un secteur qui regroupe les hôtels, les restaurants et les cafés. À Bruxelles, on dénombre à peu près six mille entreprises du secteur. La région Bruxelles-Capitale regroupe environ dix pour cent du secteur de l’ensemble du pays. L’Horeca, malgré la crise économique, continue à attirer les investisseurs et les salariés, car les métiers de bouche sont partie intégrante de la tradition d’accueil de la ville.

Pourquoi Bruxelles est-elle propice au secteur de l’horeca ?

Il y a trois facteurs principaux. Bruxelles étant la capitale du pays, elle attire une clientèle d’affaire régionale en déplacement et celle-ci doit se loger et se nourrir le temps du voyage. Deuxièmement, en tant que capitale de l’Union Européenne, Bruxelles attire les diplomates et les hommes d’affaires de toute l’union. Cette clientèle a des attentes quelque peu différentes de la clientèle régionale, mais ses demandes spécifiques contribuent tout autant à la solidité du secteur. Enfin, en tant que ville touristique, elle attire des visiteurs du monde entier. Ceux-ci sont à la recherche de petites adresses typiques et d’hôtels de charme. Ces trois types clientèles différents favorisent un maillage hétérogène du secteur de l’horeca où chaque adresse trouvera sans peine un public spécifique.

Les aides pour les personnes cherchant du travail dans le domaine de l’horeca à Bruxelles

La région Bruxelles-Capitale propose des formations individuelles en entreprise. Ces dernières permettent de bénéficier d’une reconversion tout en conservant le statut de demandeur d’emploi. Le personnel en formation peut aussi bénéficier des plans d'aide nationaux comme le plan Activa ou Rosetta. Enfin, des plateformes en ligne comme Stepstone sont d’une grande aide pour ceux qui recherchent des formations dans le domaine de l’horeca. Sur le site on y trouve de nombreuses offres détaillées. Réputée pour sa protection sociale et ses avantages fiscaux en matière d’impôt sur le revenu, la Belgique a beaucoup d’atout pour attirer les travailleurs en quête de reconversion dans le domaine de l’horeca.

Les métiers du secteur de l’horeca

Les métiers sont divers. La restauration recrute des chefs de cuisine, des chefs de partie, des commis de cuisine, des cuisiniers, des pizzaïolos, des plongeurs et des sous-chefs de cuisine. En salle, on retrouve des commis de salle, des chefs de rang, des sommeliers, des barmen, des maîtres d’hôtel et des serveuses. L’hôtellerie embauche aussi des femmes ou des valets de chambre, des gouvernants d’étage, des gouvernants généraux ou des lingères. Les réceptionnistes, concierges, chef de réception, voituriers, bagagistes et portiers sont aussi recherchés.

Les qualités requises dans le secteur de l’horeca

La majorité des emplois en rapport avec le tourisme nécessitent la maîtrise d’une ou de plusieurs langues étrangères. Bruxelles étant une ville qui attire une clientèle cosmopolite, l’anglais sera quasiment obligatoire. Une deuxième langue étrangère aussi est très appréciée des employeurs. Le secteur nécessite en outre une bonne adaptabilité. Il faut savoir répondre aux demandes des clients, parfois spécifiques, selon le lieu où l’on travaille. Il faut de plus savoir travailler en équipe. Même dans un petit café, on ne travaille jamais seul. La cohésion et le sens de la hiérarchie sont obligatoires pour que la structure dans laquelle l’on est employé fonctionne de manière optimale.

Quelle formation suivre pour travailler dans l’horeca ?

Si l’on n’a pas fait d’études spécifique au secteur, il est tout à fait possible d’y travailler à condition d’avoir suivi une formation initiale. À Bruxelles, de nombreux organismes comme Horeca Formation Bruxelles ou l’Horeca Be Pro proposent des formations pour ceux qui désirent se reconvertir. Pour les métiers de salle ou de cuisine, il faut avoir suivi un cursus de l’hôtellerie-restauration, sauf pour des métiers spécifiques comme sommelier où il faut un diplôme d’état. Certains emplois comme celui de commis sont accessibles à partir d’un CAP (ou d’un diplôme d’ETSI en Belgique). Pour d’autres, il faudra justifier d’un Bac Pro (ou d’un diplôme de l’EPSS en Belgique). Pour les métiers de gestion, il faut bien souvent un BES, voire une licence ou un Master pour ceux qui souhaitent intégrer une équipe en tant que manager

Consultez également nos offres d'emploi plus général pour de Bruxelles