Votre recherche a généré 609 jobs

  • 1 sur 25
  • 1 sur 25
Un emploi à Bruxelles, capitale européenne

Bruxelles, capitale européenne

Berlaymont à Bruxelles Bruxelles a, dès le Moyen-âge, profité d’une situation géographique exceptionnelle qui lui a permis de jouer un rôle important en Europe occidentale. Son port sur la Senne et son industrie du drap assurent alors la prospérité de la ville et de ses habitants. Son importance politique croît également et Bruxelles devient finalement la capitale de la Belgique indépendante en 1830. En cette période de révolution industrielle, de nombreux projets d’urbanisme sont mis en route pour accueillir une population en constante augmentation. Dès le début du vingtième siècle, le secteur tertiaire s’impose comme secteur prépondérant dans la région bruxelloise. Le réseau de transport reliant Bruxelles au reste du monde se développe rapidement. La présence de nombreuses institutions internationales fait alors de Bruxelles une ville cosmopolite considérée de nos jours comme la capitale européenne.

Qualité de vie : vingt-deuxième au classement mondial

Grand Place de BruxellesBruxelles est une capitale dans laquelle il fait bon vivre. Les candidats à la recherche d’un emploi peuvent se réjouir d’un cadre de vie à taille humaine dans une métropole européenne. La richesse architecturale de Bruxelles va des monuments historiques de la Grand-Place aux bâtiments hypermodernes des institutions européennes. Les amoureux de la nature apprécient les nombreux parcs et jardins dans lesquels se retrouvent les Bruxellois en fin d’après-midi ou le week-end. Avec ses quelque 2.000 restaurants, Bruxelles se veut aussi capitale gastronomique. Il est impossible de ne pas découvrir une cuisine à son goût parmi les offres variées aux saveurs venues du monde entier. On y trouve bien sûr aussi des brasseries et des restaurants typiquement bruxellois offrant un cadre convivial. Sur le plan culturel, Bruxelles satisfait tous les goûts et toutes les envies. De la musique classique au jazz, en passant par les arts plastiques et la mode, la région attire des visiteurs venus de tout le pays, ainsi que de l’étranger. Pour les familles avec enfants, Bruxelles s’avère être un bon choix dans la recherche d'emploi. Une infrastructure scolaire bien développée et la variété des activités offertes aux enfants de tous âges incitent les jeunes familles à venir s’installer dans la capitale.

Premier pôle d'emploi

La région de Bruxelles-Capitale est le premier pôle d'emploi de la Belgique. Parmi les quelque 700.000 personnes qui travaillent à Bruxelles, on compte environ 360.000 navetteurs venus de Flandre et de Wallonie. Outre ces travailleurs venant d’autres régions de la Belgique, Bruxelles accueille aussi un pourcentage non négligeable de travailleurs étrangers, dont quelque 1.700 frontaliers français. Les Bruxellois, quant à eux, sont environ 45.000 à faire la navette pour aller travailler en Flandre et 21.000 à se rendre en Wallonie. Classée parmi les premières villes d’affaires européennes – aux côtés de Paris, Londres et Francfort –, Bruxelles occupe une position stratégique qui fait d’elle, malgré la crise économique, une ville attractive tant pour les employeurs que pour les demandeurs d'emploi.

Flux de mobilité 2011

Domicile Lieu d’emploi
Bruxelles Capitale Flandre Wallonie
Bruxelles-Capitale 342.000 45.000 21.000
Flandre 234.000 2.455.000 28.000
Wallonie 127.000 53.000 1.104.000
Total 703.000 2.553.000 1.153.000

L’importance du tertiaire

meeting à Bruxelles Le tertiaire et les services représentent environ 90 pour cent de l’emploi à Bruxelles. Selon les chiffres des dernières années, la plus forte croissance sur le marché de l’emploi a été enregistrée dans les services de conseils aux entreprises, les services collectifs, les télécommunications, les activités informatiques, l’horeca, l’administration et la santé. En revanche, l’emploi ouvrier n’a cessé de diminuer ce qui explique le taux de chômage élevé chez les travailleurs peu qualifiés. Près de la moitié des emplois dans la région de Bruxelles est occupée par des travailleurs ayant un haut niveau de qualification. D’où l’importance d’une bonne formation pour les candidats à la recherche d’un emploi à Bruxelles. Le manque de diplômes n’est cependant pas la seule cause de difficulté lorsqu’il s’agit d’obtenir un emploi à Bruxelles. Il semble, en effet, que les étrangers extracommunautaires diplômés aient de moins bonnes chances d’être embauchés que les demandeurs d'emploi belges, malgré des qualifications similaires. Ceci est en partie dû au manque de connaissances linguistiques de ces travailleurs étrangers qui, contrairement aux candidats belges, parlent rarement le néerlandais. On trouve à Bruxelles divers cours offrant la possibilité d’acquérir les connaissances linguistiques nécessaires pour se lancer sur le marché de l’emploi bruxellois. Aux travailleurs étrangers vient s’ajouter un autre groupe de demandeurs d'emploi ayant davantage de difficultés à accéder au marché du travail : les femmes.

Leur taux d'emploi est en effet nettement inférieur à celui des hommes, surtout lorsqu’il s’agit de candidates faiblement qualifiées. La région bruxelloise affiche d’ailleurs la plus haute proportion de jeunes femmes peu qualifiées du pays.

Taux d’emploi et taux de chômage en région bruxelloise selon le sexe (2012)

Taux d’emploi 15-64 ans Taux de chômage 15-64 ans
Hommes 59,4 18,1
Femmes 48,6 16,8
Total 54,0 17,5

Profiter d’une aide pour augmenter ses chances

Les offres sont variées pour les candidats à la recherche d’un emploi à Bruxelles. De plus, différentes sortes d’aide sont octroyées pour soutenir tout aussi bien les demandeurs d'emploi que les entreprises souhaitant créer de l’emploi. Outre les aides fédérales comme le plan Activa et le plan Rosetta, les candidats à la recherche d’un emploi peuvent bénéficier d’une aide de la région de Bruxelles-Capitale, comme la formation individuelle en entreprise. Celle-ci leur permet d’obtenir des qualifications supplémentaires à temps plein ou à temps partiel tout en gardant leur statut de demandeur d’emploi. L’entreprise qui propose le programme de formation s’engage, quant à elle, à embaucher le stagiaire en fin de formation, et ce, pour une durée au moins équivalente à celle de la formation. Les candidats à la recherche de telles offres trouvent des infos concernant les formalités requises sur le web. Des sites d'emploi comme le site StepStone permettent de prendre contact avec les entreprises qui proposent des formations.

Les opportunités d'emploi

L’Office Régional bruxellois de l’emploi annonce pour l’année 2013 de nombreuses offres d'emploi dans le domaine administratif. L’enseignement primaire et secondaire, la vente en magasin et les services génèrent également un grand nombre d’opportunités d'emploi. Pas de changements spectaculaires pour 2013 sur le marché de l’emploi bruxellois, mais un manque évident en personnel qualifié augmentant considérablement les chances des candidats diplômés. Un coup d’œil sur le site d'emploi StepStone dévoile de nombreuses offres aussi bien dans le domaine administratif que financier ou technique. Les postes offerts concernent les jeunes candidats à la recherche d’un emploi, ainsi que les travailleurs plus âgés en quête d’un job à responsabilité. Ainsi, un senior manager peut décrocher l’emploi qui assurera son succès professionnel, tandis qu’un jeune candidat profitera d’une offre nécessitant l’enthousiasme et le dynamisme d’un débutant motivé. Les professions suivantes affichent des emplois vacants :
• Architecte
• Assistant social
• Comptable
• Conseiller de direction
• Dessinateur en construction mécanique
• Infirmier gradué
• Informaticien
• Ingénieur technicien électromécanicien
• Professeur d’enseignement secondaire
• Technicien

Toujours informé avec un compte StepStone

rester informé avec StepStone De nos jours, les candidats à la recherche d’un emploi bénéficient de nombreuses aides qui leur facilitent la tâche. Les services offerts par un site d'emploi comme StepStone vont de la création de CV en ligne aux astuces pour booster sa carrière. Grâce à leur compte personnel, les demandeurs d'emploi reçoivent au plus vite les nouvelles offres d'emploi pour la région de Bruxelles. Ils peuvent poser leur candidature en ligne et prendre contact directement avec les recruteurs. Les professionnels de StepStone offrent un support qui dépasse de loin la mise à disposition d’une simple lettre de motivation stéréotypée. Un service qui gagne de plus en plus en popularité est la Job App de StepStone pour iPhone ou Android. Plus besoin d’être assis devant son ordinateur pour obtenir rapidement les offres d'emploi actuelles à Bruxelles ! Les plus malins suivent l’évolution du marché de l’emploi bruxellois sur Twitter et prennent ainsi une longueur d’avance sur leurs concurrents.

Quel dossier de candidature pour un emploi à Bruxelles ?

Un dossier de candidature bâclé risque de se retrouver au plus vite dans la corbeille à papier. Certaines règles doivent être respectées pour réussir à convaincre le recruteur. La lettre de motivation doit lui donner envie d’en savoir plus sur le demandeur d'emploi. Le CV doit lui apporter les informations importantes pour le poste concernant la formation et l’expérience professionnelle du candidat. Il n’est pas pour cela utile d'entrer dans les détails. Il est à formuler ou à modifier en fonction du poste à pouvoir. Une grande entreprise internationale appréciera un candidat qui maîtrise parfaitement l’anglais et de préférence d’autres langues étrangères. Des compétences managériales et une expérience dans la gestion d’équipe augmenteront les chances de décrocher un emploi à responsabilités. Quoi qu’il en soit, le candidat ne doit pas oublier que Bruxelles est une métropole dynamique ouverte sur le monde. Un CV original permet de se démarquer des autres candidats. Attention cependant à ne pas en faire trop ! Si les méthodes genre panneau publicitaire grand format séduisent certaines entreprises américaines, elles risquent de déplaire aux Européens.