Votre recherche a abouti à 4

jobs à Arlon

Date
Langue du job
Compétences
Fonctions
Ville
Job Description
Companies

Junior Sales-/PR-Manager

Fortuna Medien Gruppe
  • Arlon, Bastogne, Ciney, Marche-en-Famenne, Namur, Virton

Plus

Comptable ǀ Dossiers belges ǀ Steinfort

Austin Bright
  • Arlon

Plus

HSE niveau II

Fuse Engineering
  • Luxembourg

Plus

Comptable manager pour un groupe de fiduciaires digitalisées

Austin Bright
  • Arlon

Plus

Ces jobs pourraient également vous intéresser

  • 1 sur 1
  • 1 sur 1
Offres d'emploi à Arlon

Bien qu’elle soit l’une des plus anciennes villes du Royaume de Belgique, Arlon est une cité dynamique orientée vers l’avenir et pourvoyeuse d'emplois.

Située au carrefour de grandes voies européennes, à la frontière luxembourgeoise, elle est devenue un important centre commercial et administratif. Les candidats à la recherche d’un emploi peuvent profiter de l’excellent réseau ferroviaire reliant Arlon à Bruxelles et à la ville de Luxembourg.
Cette situation privilégiée a incité bon nombre d’investisseurs et de créateurs d’emploi à choisir Arlon pour s’y implanter. La proximité de l’aéroport de Luxembourg a également attiré des entreprises de renommée mondiale.

Arlon fait partie du réseau des villes Tonicités qui regroupe six villes européennes (Luxembourg, Esch-sur-Alzette, Longwy, Arlon, Metz et Thionville). L’objectif de ce réseau est de favoriser les échanges culturels et économiques transfrontaliers et de dynamiser le marché de l’emploi. Les zones d’activités économiques industrielles et celles mixtes accueillant PME, petites industries, activités de services et artisanat offrent des emplois aux habitants de la région, mais aussi aux transfrontaliers. La ville compte plus de 700 commerces et artisans. Il ne devrait donc pas être difficile d’y trouver un emploi vente qualifié. Le centre universitaire dans les domaines techniques propose également des offres d’emploi technicien. Officiellement francophone, Arlon parle en grande partie luxembourgeois et ses habitants apprécient que les nouveaux arrivants s’adaptent quelque peu aux coutumes locales, ne serait-ce que pas un « äddi » en sortant de la boulangerie !