Comment demander une augmentation ?

Nous vous aidons à vous préparer pour cet entretien.


27.06.2019

Demander une augmentation de salaire à son patron est toujours une chose délicate, et est dès lors vécue par la plupart des employés comme un moment stressant. Pour vous sentir plus à votre aise, vous devez donc vous préparer. Il n'y a pas de place pour l'improvisation ! Nous vous aidons à vous préparer pour cet entretien.

Préparez-vous

Un bon départ est une demi-victoire, et il en va de même pour les négociations salariales. Préparez-vous avant de demander une augmentation à votre patron. « Votre patron attend de vous que vous puissiez expliquer clairement et sans équivoque pourquoi vous souhaitez une augmentation salariale », explique Annelies Rottiers, Manager Reward Consultancy chez SD Worx. « Présentez des réalisations concrètes, indiquez les compétences que vous avez acquises, les objectifs que vous avez atteints… Communiquez de manière ouverte et transparente. Vous avez besoin d’arguments plus forts qu’un simple ‘je le mérite’ ».

 

  • Analysez-vous et votre travail

Dressez une liste reprenant ce que vous apportez à la société en termes de gains et de réduction des coûts. Vous pouvez également évaluer en toute discrétion ce que vous valez sur le marché. Pour cela, regardez si votre profil intéresse les entreprise, et si c’est le cas, ce qu’elles sont prêtes à vous offrir.

 

  • Sachez ce que vous voulez

Avant tout sachez ce que vous attendez de cet entretien. Que vous apprêtez-vous à demander ? Vous devez avoir une idée très précise de vos attentes et de ce que vous êtes prêts à négocier. Pour cela ayez en tête des arguments chiffrés qui auront de l’effet sur votre patron.

Demander une augmentation ne signifie pas nécessairement l’obtenir. « C’est pourquoi il est important de réfléchir à l’avance à l’importance de votre demande », dit Annelies Rottiers.

« Quel est le but de l’entretien ? S’agit-il d’un premier entretien exploratoire ou avez-vous besoin d’actions concrètes ? Vous voulez juste une augmentation salariale ? Ou bien y a-t-il d’autres questions en jeu et avez-vous besoin par exemple d’un contenu de travail différent ou de plus de reconnaissance ? Y a-t-il une autre opportunité en jeu ? Vous devez avoir une vision claire de chacun de ces points, qui jouent un rôle dans la façon dont vous vous positionnez lors de l’entretien ».

« Une communication ouverte et transparente est importante pour faire valoir votre point de vue, mais aussi pour poursuivre de manière efficace par la suite – même en cas de réponse négative ».

 

CONSULTEZ NOS MILLIERS D’OFFRES D’EMPLOI & TROUVEZ LE JOB DE VOS RÊVES!

 

 

Ne soyez pas trop modeste

Beaucoup d’employés ont du mal à mettre en valeur leurs propres atouts et réalisations. « Beaucoup s’attendent à ce que leurs réalisations soient visibles et sont réticents à demander eux-mêmes une augmentation », dit Annelies Rottiers. « Mais cette demande n’a absolument rien à voir avec le fait de faire le coq ou de se vanter. Si vous pensez que vous méritez de gagner plus, prenez vos responsabilités et demandez un entretien ».

 

  • Soyez réaliste

« Nous constatons qu’une augmentation de 3 % est un maximum pour la plupart des entreprises, alors que les attentes des employés sont souvent plus élevée », dit Mme Rottiers.

« Une communication ouverte et claire est cruciale. Soyez honnête au sujet de votre vision et écoutez également la façon dont votre employeur la perçoit. N’oubliez pas que vous n’obtiendrez pas de réponse immédiate lors de votre premier entretien de rémunération. Après tout, il y a souvent des grandes lignes dont votre patron doit tenir compte ».

Une augmentation n’est pas immédiatement réalisable ? « Parlez alors clairement de l’avenir, afin d’avoir une bonne idée de ce que l’on attend de vous et de l’augmentation éventuelle qui y peut éventuellement y être liée. »

 

  • Voyez plus large

Une bonne image de votre valeur marchande vous permet de parler de vos attentes salariales en toute connaissance de cause.

« Envisagez votre fonction de façon réaliste. Des outils comme le Comparateur de salaires peuvent vous donner une bonne indication, mais les intitulés ne disent pas tout. Faites la comparaison correctement et prenez également en compte les avantages extra-légaux, tels que les frais de déplacement, les assurances de groupe et d’hospitalisation. La rémunération variable joue également un rôle et est de plus en plus souvent attribuée. Cela permet aux gens d’avoir plus d’impact sur leur salaire ».

Réfléchissez bien à la façon dont vous envisagez l’augmentation. « Voulez-vous plus d’argent ou désirez-vous plus de reconnaissance ? Existe-t-il également des alternatives si une augmentation financière n’est pas envisageable ? Un horaire variable ou la possibilité de travailler à domicile peuvent avoir une plus grande valeur ajoutée qu’une augmentation brute. Et le contenu de la fonction est également de plus en plus souvent évoqué. Un autre rôle dans l’entreprise, un nouveau projet, une formation… peuvent être des pistes intéressantes si une augmentation brute n’est pas possible ».

 

Quelle est la politique salariale de votre entreprise

La première étape, est de vous renseigner sur la politique salariale de votre entreprise. Quel est le plan de rémunération de l’entreprise ? Quelle est le niveau de rémunération de mes collègues ? Quel est le montant maximum accordé ? Et surtout, à quel moment sont accordées les augmentations.

Votre entreprise a une politique salariale claire ? Alors demander une augmentation est un peu plus facile. « Avec une politique salariale et d’évaluation transparente, les employés savent mieux comment et quand demander une augmentation », dit Annelies Rottiers.

« La transparence est essentielle. Cela ne signifie pas que tous les salaires au sein de l’entreprise doivent être communiqués ouvertement, mais que les paramètres qui jouent un rôle dans la détermination des salaires sont de préférence connus de tous. Dans les petites PME, nous constatons que la rémunération est souvent très intuitive, alors que les employés recherchent une politique transparente et claire. Ils doivent alors décider du moment. L’octroi ou non d’une augmentation est souvent lié à la situation de l’entreprise et à l’existence d’une marge ou pas. »

 

  • Choisissez le bon moment

La plupart des employés font cette demande d’augmentation lors de leur évaluation annuelle, en juin ou décembre. Ce n’est pourtant pas la meilleure chose à faire, puisque d’autres employés auront peut-être fait une demande similaire en même temps. Nous vous conseillons plutôt de demander un rendez-vous en cours d’année pour demander une augmentation.

Vous pouvez faire correspondre ce rendez-vous avec votre date d’entrée en fonction ou lorsque l’on vous confie une nouvelle mission par exemple. Vous pouvez alors faire une demande formelle à votre employeur, en mentionnant que vous souhaiteriez le rencontrez pour discuter d’un sujet important mais non urgent. Vous avez en effet tout intérêt à ce que celui-ci se déroule lorsque votre patron n’est pas stressé par le temps. Il est évident que votre demande aura plus de chances d’aboutir si elle arrive à un moment où vous avez fourni un bon travail.

 

  • Entraînez-vous

Préparez bien votre entretien. Le premier conseil que nous vous avons donné est de vous analyser, vous et votre travail. Ce n’est cependant pas tout ! Il est aussi essentiel de vous entraîner. Vous serez soumis à une situation de stress, si vous n’êtes pas bien préparé, vous perdrez facilement pieds. Répétez donc vos arguments, dans l’ordre dans lequel vous voulez les présenter. Cela vous permettra de ne pas oublier d’éléments à votre argumentaire.
Votre patron essayera sans doute de vous désarçonner, quoiqu’il arrive n’oubliez pas ce pour quoi vous êtes venus, gardez en tête vos objectifs.

 

S’il refuse…..

Si l’augmentation désirée ne vous est pas accordée, essayez de trouver un compromis avec votre patron. Vous pouvez essayer d’obtenir des avantages tels qu’une voiture de fonction, un 4/5ème pour le même salaire, ….
Quoi qu’il arrive ne tombez pas dans le chantage, et ne mêlez pas votre vie privée à cet entretien.

Si le moment n’est pas opportun au vue des résultats de la société, essayez de fixer une date ultérieure, à laquelle vous pourrez reparler d’une augmentation. Vous devez certes être ferme, mais vous devez aussi être raisonnable !

 

Recevez notre newsletter remplie de conseils

Vous voulez rester informé des derniers conseils de carrière ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine des conseils pour votre carrière.

Les offres d'emploi les plus récentes

Recevez notre newsletter remplie de conseils

Vous voulez rester informé des derniers conseils de carrière ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine des conseils pour votre carrière.