Assertivité au travail : moins de stress, une meilleure communication


01.09.2020

Être assertif.ve ? C’est communiquer clairement et oser défendre votre opinion, sans pour autant oublier de tenir compte des intérêts ou des convictions de l’autre. Certaines personnes sont assertives de nature. Les autres peuvent l’apprendre.

Table des matières : 

 

 

 

En quoi l’assertivité est-elle intéressante ?

Des études indiquent qu’une attitude assertive vous apporte plus de confiance en vous, moins de stress et plus d’appréciation de la part de vos collègues. Quand on est assertif.ve, on ose poser des questions et exprimer ouvertement son opinion, on ressent les intentions négatives des gens et on se défend de manière réfléchie. En même temps, une personne assertive ressent mieux les besoins des autres. Cette attitude lui profite à elle, mais aussi à toute son équipe.

 

Comment apprendre l’assertivité ?

C’est frustrant de ne pas parvenir à exprimer son opinion ou à poser ses limites.  Au point que cela peut générer du découragement, du stress et un manque de confiance en soi. Mais l’assertivité, ça s’apprend !

Comment ? D’abord, il faut prendre conscience de ses droits, ses limites, sa valeur… Soyez fier.e de vous et de votre travail, plutôt que de le déprécier ou de le minimiser.

Essayez de découvrir dans quelles situations vous préféreriez réagir autrement – avec plus d’assertivité. Exercez-vous à formuler des choses difficiles : écrivez ce que vous auriez voulu dire dans telle ou telle situation compliquée, et lisez ce que vous avez écrit à voix haute. Répétez régulièrement cet exercice, écoutez votre ton et essayez de le varier. Si vous devez passer un coup de fil délicat, exercez-vous quelques fois, seul.e ou avec un.e ami.e.

À chaque conversation, gardez à l’esprit votre objectif final : que voulez-vous atteindre ? Focalisez-vous sur cet objectif. Évitez les accusations, formulez plutôt vos propres sentiments face à une situation. Utilisez au travail les phrases que vous avez exercées et évaluez leur effet. Important : restez patient.e et continuez à vous exercer.

 

Assertivité, agressivité ou passivité ?

Parfois, les personnes assertives se font injustement qualifier d’agressives, insistantes ou dominantes. À l’inverse, un discours agressif peut être perçu comme ‘assertif de votre part’. Pourtant, on peut être un.e collègue à la fois apprécié.e et assertif.ve.

Mais où se trouve la limite ? Voici quelques différences !

  • La communication assertive est claire, ouverte, rationnelle et pragmatique. En outre, elle tient compte de la vision de l’autre. Elle vise à résoudre un conflit.
  • Une communication est agressive quand vous ne pensez qu’à vous, sans prendre en considération la position de l’autre. Un discours agressif donne souvent lieu à une dispute.
  • Quand on réagit de manière subassertive ou passive, c’est qu’on laisse ses propres intérêts complètement de côté, par peur ou par sens du devoir excessif. Cette position nuit à votre confiance en vous et vous procure beaucoup de stress.

 

Comment se montrer assertif.ve sans paraître grossier.e

Dans la communication assertive, il n’y a pas que vos paroles qui comptent, mais aussi la façon dont vous les exprimez. Lors d’une discussion ou d’une réunion, surveillez donc également votre langage corporel et votre attitude :

  • Établissez un contact visuel ;
  • Adoptez une attitude détendue, en écartant un peu les épaules ;
  • Arborez une expression neutre ou positive ;
  • Évitez les grands gestes des mains ou des bras, et ne croisez pas les bras.

 

 

 

Recevez notre newsletter remplie de conseils

Vous voulez rester informé des derniers conseils de carrière ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine des conseils pour votre carrière.

Les offres d'emploi les plus récentes

Recevez notre newsletter remplie de conseils

Vous voulez rester informé des derniers conseils de carrière ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine des conseils pour votre carrière.