La pause déjeuner idéale en 8 étapes

Lieselot Maes, coach du stress, et Fien Van Hoecke, diététicienne, nous décrivent la pause déjeuner idéale.
Souvent négligée, les études en témoignent, trop de gens passent leur pause déjeuner devant le PC. Cependant, faire une véritable pause à l’heure du déjeuner est très important pour votre santé (mentale, aussi). Nous avons demandé à Lieselot Maes, coach du stress, et à Fien Van Hoecke, diététicienne, à quoi ressemble la pause déjeuner idéale.

« Les pauses et interruptions d’activité sont nécessaires pour réduire ou stabiliser le niveau de stress », explique Lieselot Maes, coach du stress. « Votre niveau de stress augmente dès le matin. C’est un stress qui n’est pas nécessairement négatif : il aide à augmenter votre concentration. Mais il ne faut pas que ce niveau de stress devienne incontrôlable car ce stress devient alors néfaste. En prenant des pauses régulières pendant la journée de travail – idéalement, on se dégourdit les jambes pendant cinq minutes toutes les heures – on permet au cerveau et au corps de récupérer des périodes de stress plus intenses. Il est d’ailleurs impossible de travailler de manière concentrée durant plusieurs heures d’affilée. »

La pause déjeuner, en particulier, ne doit pas être négligée. C’est une interruption bienvenue dans la journée de travail et le moment idéal pour refaire le plein d’énergie, grâce à un déjeuner sain, tant pour le corps que pour l’esprit.
Avec ces 8 conseils et astuces d’un coach et d’une diététicienne, vous allez y arriver :

 

1. Planifiez votre pause déjeuner

La structure et la routine aident à prendre de nouvelles bonnes habitudes. Planifiez donc votre pause déjeuner à l’avance à une heure fixe et essayez de maintenir cette nouvelle routine pendant une semaine. Prévoyez au moins une demi-heure de pause.

 

2. Ignorez les écrans

Pendant la pause, éloignez-vous de l’écran de votre ordinateur et ignorez votre Smartphone. Vous pouvez soit en faire délibérément un moment de repos, un ‘break’ visant à réduire la stimulation de votre cerveau, grâce à une promenade, par exemple. Soit opter pour un moment d’activité dynamisante, avec une session de sport ou de jeu entre collègues. Quoi qu’il en soit, choisissez de passer ce moment de récupération comme il vous convient le mieux.

Une chose est toutefois certaine : les écrans ne sont pas de la partie !
Au fait, saviez-vous que manger derrière son l’ordinateur perturbe la sensation de satiété ? Comme on ne mange alors pas consciemment – et donc souvent trop – on fait alors aussi des choix moins sains.

 

Coach du stress Lieselot Maes. Copyright: Daphne Matthys

3. Sortez un moment

La lumière du jour agit sur l’amygdale, le centre de la peur et l’anxiété dans le cerveau. L’effet de la lumière naturelle est ainsi 15 à 20 fois plus efficace que celui de la lumière artificielle. Alors même quand il fait gris, sortir prendre l’air pendant la pause déjeuner a toujours un effet positif.

 

4. Bougez

Il n’est pas nécessaire de faire du jogging ou de l’exercice de façon intensive pendant chaque pause de midi, mais vous pouvez toujours choisir de faire de temps en temps une forme modérée de mouvement qui se situe dans votre zone de confort. La marche, le vélo ou certains exercices d’étirement sont parfaitement suffisant.

 

5. Discutez avec vos collègues

Ne sous-estimez pas l’importance de la collégialité et du sentiment d’appartenance au travail. De bonnes relations entre collègues stimulent la production d’ocytocine, l’hormone câline. Et c’est un facteur très important pour le système de récupération du stress.

 

VOIR AUSSI: Pourquoi les premières et dernières minutes au travail sont les plus importantes

 

Fien Van Hoecke, diététicienne.

6. Remplissez à moitié votre assiette de légumes

Ils constituent la base de votre déjeuner et fournissent à votre corps des vitamines, des minéraux et des fibres. Surtout, veillez à varier les légumes car chacun vous apporte des vitamines et des minéraux différents.

 

7. Complétez votre lunch avec ¼ de protéines et ¼ de glucides

Le poulet, le saumon ou une option végétarienne saine, comme les pois chiches rôtis ou le tofu, sont des sources idéales de protéines. Ils procurent aussi un sentiment de satiété plus long, plus de fibres et un pic de sucre moins élevé (et donc pas de chute de glycémie durant l’après-midi). Ici aussi, la variation est cruciale !

 

8. Préparez vos repas en soirée

Au moment de préparer le repas chaud du soir, pensez à cuire déjà du riz, des pâtes ou du poulet. Vous avez ainsi déjà une bonne base pour votre déjeuner du lendemain. Et de cette façon, vous mangez aussi les restes et évitez le gaspillage de nourriture. Tout le monde y gagne !

Recevez notre newsletter remplie de conseils

Vous voulez rester informé des derniers conseils de carrière ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine des conseils pour votre carrière.

Recevez notre newsletter remplie de conseils

Vous voulez rester informé des derniers conseils de carrière ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque semaine des conseils pour votre carrière.

M’inscrire

Continuer à lire

Comment réagir face à un collègue jaloux ?

Imaginez que vous receviez une promotion ou que vous soyez assez proche de votre patron et que vous suscitiez la jalousie de vos collègues. Voilà qui n'a en réalité rien de bien problématique, vous direz-vous…